Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

Les chiffres clés de la Filière

Une marge nette pour les Socios-Pros en baisse

Parce que les budgets 2021 des Sociétés Mères et du PMU reposent sur la croissance d’activités à marge faible (paris à l’export et paris online) sans une réduction suffisante de leurs coûts de fonctionnement et de structure, les Socios-Pros risquent de subir une nouvelle érosion de leurs allocations courant 2021.  

C’est pourquoi Equistratis publiera chaque mois une évaluation de la marge nette pour les Socio-Pros des courses et enjeux hippiques, à travers le tableau de bord des chiffres clés de la Filière hippique suivant:

 
Télécharger => le tableau de bord des chiffres clés de la Filière.


En effet, les Socio-Pros sont aussi des entrepreneurs avec souvent des salariés. Il est donc important pour eux de pouvoir anticiper la réalité économique de la Filière hippique qui est aujourd’hui « plombée » par des coûts de structure et de fonctionnement du PMU, de France Galop et de la SECF.

C’est ainsi que la partage de la valeur ajoutée des courses hippiques est aujourd’hui largement en défaveur des Socios-Pros et au profit de l’Institution hippique (PMU, France Galop, Le Trot) et de l’Etat :

Dans le tableau de bord des chiffres clés de la Filière joint, vous constaterez que si les enjeux totaux ont baissé de 16 ,1% en 2020, la marge nette disponible pour les Socio-Pro a quant à elle chuté de 20,7 %.

Vous verrez également que la Filière hippique a contribué en 2019 à une marge nette pour les Socio-Pros à hauteur de 515,9 millions € qui a été amputée notamment par une perte de 2,2 millions sur les paris sportifs et le poker et une perte exceptionnelle de 8 millions au PMU. La marge nette effectivement distribuée a donc été réduite à 503 millions en 2019.

En 2020, la marge nette hippique pour les Socio-Pros se monte à 409 millions d’euros, y compris la redistribution du résultat bénéficiaire de 2020 ( 8 millions € annoncée par France Galop le 12 janvier 2021) en compensation d’une partie de la baisse des encouragements de mai à décembre 2020

Pour déterminer la marge nette pour les Socio-Pros, il faut déduire à ce montant de 409 millions d’euros près de 9 millions d’euros correspondant notamment à une perte de 4 millions d’euros sur les paris sportifs et le poker et 1,9 millions € de coûts exceptionnels PMU.

Dès lors on peut estimer qu’en 2020, la marge nette effectivement distribuée aux Socio-Pros sera de l’ordre de 400 millions €, soit une amputation des encouragements de l’ensemble de la Filière (Trot + Galop) de 103 millions € par rapport à 2019.

Si l’on intègre les pertes d’encouragement décidées depuis 2017, c’est 172 millions € qui ont été enlevés aux Socio-Professionnels, alors même que les économies de coûts de gestion et de fonctionnement de l’Institution (PMU+France Galop+Le Trot) ont été très largement insuffisantes.

C’est pourquoi Equistratis appelle les responsables de la Filière à revenir aux niveaux d’encouragement de fin 2017, ce qui suppose qu’en 2021, les Sociétés Mères contractent un PGE de 100 millions € et accélèrent les baisses de coûts de fonctionnement de l’Institution.

 

Les chiffres clés de la Filière

Articles Récents

Articles de Tags