Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

La tentation du lit de Procuste

Le 5 octobre 2018, communiqué de presse : Dans la mythologie grecque, Procuste attachait les voyageurs qu’il avait capturés sur deux lits, les grands sur le petit lit, et inversement. Il coupait les membres qui dépassaient pour les gens trop grands, ou bien, il étirait ceux des trop petits, pour les ajuster à la dimension du lit.

C'est de cette volonté de tout faire rentrer dans un même moule qu'est née cette expression qui symbolise les décisions qui veulent contraindre la réalité à un schéma préétabli.

Il ne faudrait pas que l’avenir de la filière hippique s’apparente à cette démarche systématique et mutilante.

Le rapport Arthuis doit sortir prochainement et nous espérons qu’il ne reprendra pas toutes les orientations du rapport de la Cour des Comptes paru en juin. Notamment l’idée clairement émise de supprimer le monopole des courses et de transformer le PMU en SA, ce qui ne garantirait plus le retour Filière.

Le plan de Cyril Linette doit être rendu public dans la foulée du rapport Arthuis. Ses premières déclarations s’appuient entre autres sur une réduction des coûts d’exploitation, une réorganisation des courses prémiums et de l’offre de jeux.

Les travaux engagés par MM Arthuis et Linette se fondent notamment sur les analyses d’Equistratis, de joueurs passionnés et de journalistes affranchis de la tutelle : la situation actuelle de crise provient davantage de l’accumulation d’erreurs de gestion du PMU et des Sociétés Mères que d’un déclin inexorable des courses hippiques. D’où le nouveau cap annoncé de se recentrer sur le cœur de métier de l’hippisme. Et nous nous en réjouissons tous.

Mais attention, ces constats ne doivent pas entraîner des décisions dangereuses pour la filière qui toucheraient de nombreux socioprofessionnels déjà confrontés à une baisse régulière de leurs revenus.

Nous sommes convaincus que la filière hippique peut être relancée grâce à des décisions qui passent par :

-des économies de gestion à tous les niveaux ;

-d’un pôle de pilotage indépendant de la filière et le regroupement sous son autorité de toutes les fonctions communes,

-la cession des paris sportifs et du poker, pour stopper les pertes annuelles de l’ordre de 10 à 15 millions et pour réinvestir le fruit de la vente dans la Filière;

-une nouvelle programmation des courses et un recentrage des types de jeux avec l’abandon des facteurs de hasard, mais sur la base d’une approche rationnelle ;

Le modèle Equistratis, dont nous publierons prochainement les derniers résultats (sur plus de 45000 courses), confirme et amplifie les voies de transformation souhaitables, comme notamment une augmentation du TRJ moyen qui agit avec un effet de levier important sur les enjeux ;

- un encadrement beaucoup plus rigoureux des grands parieurs internationaux ;

-une réorientation, en conséquence du marketing des jeux, sur l’hippisme ;

- un processus de valorisation des hippodromes qui constituent une richesse territoriale et sociologique bien plus que des centres de coût, à condition de créer comme nous le proposons une entité de valorisation qui pourrait générer des ressources nouvelles.

Equistratis, instrument de défense des socioprofessionnels qui présentera et soutiendra des candidats aux prochaines élections des Sociétés Mères, fera connaître d’ici la fin de l’année son plan de restructuration et son programme électoral.

Nous examinerons avec le plus grand soin les recommandations de Jean Arthuis et le plan du PMU.

Car il ne faudrait pas qu’ils servent de prétexte à la puissance publique pour mettre en scène des lits de Procuste 

-d’un côté, des coupes sombres dans les allocations aux Socio-Professionnels, une réduction massive du cheptel de chevaux et une suppression d’hippodromes sans débat public et études d’impact alternatives, …

-de l’autre, un étirement du modèle si spécifique de la Filière hippique française vers la création d’une SA et une privatisation.

La tentation du lit de Procuste

Articles Récents