Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

Live betting : Suspension ne veut pas dire abandon !

Communiqué de presse

Paris, le 30 mars 2017 : L’action unie et conjuguée de l’ensemble de la filière équine, emmenée par le mouvement des Jeunes Professionnels de la Filière Cheval et soutenue par Equistratis, a abouti à un premier succès.

Michel Sapin et Christian Eckert viennent en effet d’annoncer la suspension de l’expérimentation de « paris événementiels » par la Française des Jeux.

Cela étant le communiqué du ministère indique également : « Cette suspension a vocation à offrir à Française des jeux, au PMU et aux autres acteurs de la filière, le temps nécessaire à la concertation sur les conditions de cette expérimentation et sur les modalités d’évaluation partagées de ses résultats ».

Le message envoyé à la profession est donc le suivant : « Nous vous accordons un moment de répit mais cette expérimentation aura lieu. »

Equistratis tient à rappeler que les paris événementiels dans les points de vente contreviennent à l’application des lois du 12 mai 2010 et du 2 juin 1891 qui :

-engage l’Etat à veiller au développement équilibré et équitable des différents types de jeu afin d'éviter toute déstabilisation économique des filières concernées.

-indique que les sociétés mères participent au service public d'amélioration de l'espèce équine et de promotion de l'élevage, à la formation dans le secteur des courses et de l'élevage chevalin ainsi qu'au développement rural.

Dès lors, l’autorisation du live betting dans les points de vente du réseau commun FDJ/PMU pourrait porter atteinte à la bonne tenue des paris hippiques sur ce même réseau, affectant par là même la mission de service public dévolue par sociétés mères interposées au PMU.

Equistratis en appelle donc à la vigilance de tous les acteurs de la filière dans la période de concertation qui va s’ouvrir. Fort de ce premier succès, il ne s’agit pas de renoncer à la faveur d’un dédommagement qui ouvrirait la porte à d’autres entraves au modèle spécifique et reconnu des courses hippiques françaises.

Live betting : Suspension ne veut pas dire abandon !

Articles Récents