Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

Les sites des paris sportifs sont les grands perdants de la Coupe du Monde

EUROPE 1 vient de titrer « Les sites de paris sportifs perdants de la Coupe du monde ». Et le journaliste d’ajouter « La victoire bleue a coûté cher aux opérateurs de paris qui enregistrent une perte à court terme. »

Interviewé, Emmanuel de Rohan Chabot, président de ZETURF a souligné "Il y a cinq ou six opérateurs sur le marché qui se font de la concurrence sur les cotes. Si vous avez misé 100 euros sur la France en finale vous avez gagné 200 euros donc on a perdu plus de deux fois ce qui a été misé".

Et ce n’est pas nouveau ! C’est ce qu’Equistratis dénonce depuis plusieurs mois, sur la base des Bilans du PMU, des rapports des parlementaires et de l’ARJEL.

Non seulement cette activité coûte cher en développement et publicité, mais en plus elle perd de l’argent. Et cela est encore plus vrai pour le PMU qui a des coûts de fonctionnement plus élevés que ses concurrents.

Et qui paye ? Nous les Socio-Professionnels puisque ces budgets sont prélevés sur le chiffre d’affaires des paris hippiques. Et c’est autant d’argent en moins pour les Sociétés Mères et les allocations des Socio-Professionnels.

Interrogé sur ce sujet, le tout fraichement recruté Timothée Loizeau, directeur produits du PMU nous présente ses objectifs : fidéliser 30% des joueurs actifs sur les paris sportifs.

Et oui vous avez bien lu. Le cross-selling du sportif vers l’hippisme a disparu de la communication du PMU ! Est-ce grâce à la nouvelle direction du PMU qui a enfin reconnu que le cross-selling sportif – hippisme n’existait pas significativement !

Pour Thimothée Loizeau, il s’agit juste de conserver 30% de la clientèle « paris sportifs » … qui, rappelons-le, fait perdre de l’argent au PMU.

Jusqu’à quand les Sociétés Mères vont-elles accepter d’éponger ces pertes sur le dos des Socio-Professionnels ?

Les sites des paris sportifs sont les grands perdants de la Coupe du Monde

Articles Récents