Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

Indépendance et Vérité

Dès 2017, nous avons identifié en collaboration avec des Socio-Professionnels, les erreurs de gestion du PMU. Et j’ai dénoncé le dysfonctionnement du contrôle des Sociétés Mères sur le PMU.

Il est vrai qu’un GIE contrôlé à 50/50 par deux entités, les Sociétés Mères, qui ne s’entendent pas et qui n’exercent pas leur rôle d’actionnaire, laisse le pouvoir au GIE.

Ne pas avoir mis un frein aux investissements non rentables dans les paris sportifs et le poker et aux coûts d’exploitation excessifs du PMU ne sont que deux exemples parmi d’autres, du « non-exercice du droit de contrôle » des deux actionnaires du PMU.

A cette époque, les prises de parole d’Equistratis ont été censurées. Et nous disions « des bêtises ». Aujourd’hui nos analyses sont confirmées par les propos de Cyril Linette.

Nous avons juste fait notre métier, à savoir analyser de manière indépendante la situation, vous dire la vérité et permettre aux autorités publiques d’avoir une vision alternative à celle qui était véhiculée, à savoir « sans les paris sportifs, la filière est morte ».

Au-delà, et parce que la crise actuelle s’explique d’abord par les nombreuses erreurs stratégiques et de gestion (multiplication des jeux, dilution des masses, absence d’optimisation du calendrier des courses), nous sommes convaincus qu’il est possible de relancer la Filière.

Plusieurs voies sont aujourd’hui possibles. Equistratis a déjà tracé les grandes lignes des réformes à entreprendre dans notre rapport de juillet 2017. Et nous les préciserons avec les hommes et les femmes qui s’engageront pour renouveler la gouvernance des Sociétés Mères lors des Elections en 2019. 

Mais la voie qui consisterait à privatiser le GIE PMU via une SA, supposerait la suppression du monopole des paris et des courses. Nous sommes opposés à une telle évolution car elle réduirait fortement le retour aux Socio-Professionnels et aboutirait à un démantèlement de la Filière.

Cette prise de position est de nouveau moquée par certains. Ce n’est pas parce que nous nous interrogions sur le fonctionnement du GIE PMU que nous devrions signer un chèque en blanc à toutes les réformes annoncées. La vie n’est pas binaire « GIE ou SA » « immobilisme ou réformes ».

Il était important de dénoncer les dysfonctionnements du PMU. Et l’évolution de la gouvernance à la tête du PMU suivie par le changement de cap annoncé par Cyril Linette témoigne du bien fondé de notre action au service des Socio-Professionnels.

De nouvelles questions se posent aujourd’hui auxquelles Equistratis apportera prochainement des réponses. Car il est aujourd’hui important de veiller à ce que les orientations et les négociations à venir se fassent dans l’intérêt général. Equistratis travaille en ce sens.

Jacques Carles

 

Indépendance et Vérité

Articles Récents