Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

Conférence de presse, lundi 24 juillet 2017 à 18h, Hippodrome des Hunaudières, LE MANS

Equitratis présente à l’occasion d’une conférence de presse le lundi 24 juillet 2017 à 18h à l’hippodrome du Mans ses sept propositions pour éviter les sombres perspectives financières annoncées pour fin 2018 et redonner une dynamique de développement aux activités hippiques.

Depuis sa création le 19 novembre 2016, l’équipe d’Equistratis s’est entourée de professionnels et experts pour analyser la situation de la filière hippique.

--Sa première priorité a été de sensibiliser les professionnels aux difficultés financières de la filière qui, il y a encore une année, n’étaient connues que des responsables de l’Institution. Quelques experts ou journalistes arrivaient à des conclusions similaires sans avoir le pouvoir d’agir en conséquence.

Faire la transparence sur les difficultés financières est une priorité pour définir les meilleures décisions de gestion et de développement. C’est aussi une exigence pour tous ceux qui investissent dans les activités hippiques, notamment pour les jeunes.

--Dans un second temps, et dès le printemps, après avoir appréhendé les difficultés liées à l’organisation des trois Institutions, notamment à se « faire entendre » des pouvoirs publics, Equistratis a, dès le printemps, proposé la création d’une délégation interministérielle dédiée à la filière équine. Cette proposition commence à faire son chemin.

--Fort d’une analyse approfondie des comptes des Institutions et conscient de l’urgence d’agir pour éviter le pire, Equistratis propose d’évaluer la possibilité de cession des activités « paris sportifs » et « poker » qui sont responsables d’un tiers de l’ensemble des pertes de France Galop et du Trot.

Ces deux activités ont provoqué un déficit de 100 millions € au cours des six dernières années. Cette somme représente l’équivalent de 100 éditions de Prix d’Amérique ou de 20 éditions de Prix d’Arc de Triomphe ou encore 117 éditions du Grand Steeple Chase de Paris.

--Enfin, Equistratis se réjouit de voir que les Institutions ont pris conscience de l’importance de disposer d’un modèle d’optimisation du calendrier des courses.

A l’occasion de la conférence de presse, seront présentés les premiers résultats du modèle développé par Equistratis. La confrontation des résultats des travaux lancés par les Institutions avec notre modèle ne pourra qu’être bénéfique à la nécessaire transparence de l’information.

Contact : contact@equistratis.org

Conférence de presse, lundi 24 juillet 2017 à 18h, Hippodrome des Hunaudières, LE MANS

Articles Récents