Ce blog est une plateforme d’expression et de réflexions sur l’actualité de la filière équine. Equistratis étant un think tank ouvert et pluriel, nous donnerons la parole à des acteurs socioprofessionnels de la filière sans parti pris. Il est essentiel que les interrogations, les désaccords mais aussi les idées puissent s’exprimer.

EQUISTRATIS soutiendra des socio-professionnels aux prochaines élections

Nous remercions PARIS TURF pour la publication des propos des membres du bureau d’Equistratis, dans leur rubrique "Trois questions à ..." (édition du 10 février 2018).

Lors de l'Assemblée générale du GAET, qui s'est tenue le vendredi 26 janvier à Vincennes, Jacques Carles a exposé la vision d'Equistratis pour l'avenir de la filière hippique et annoncé que le groupe de réflexion dont il est délégué général, allait soutenir des candidats aux prochaines élections du Trot. Les membres du bureau d'Equistratis font part ici de leurs motivations.


Pourquoi avez-vous pris cette décision ?


Lorsque vous entendez une élue vous dire, « c’est à la filière de se réformer. Les socio-professionnels doivent agir pour convaincre la gouvernance actuelle de changer et leur faire prendre les décisions de réforme qui s’imposent », vous comprenez pourquoi il est essentiel que la future gouvernance de la filière puisse « changer et faire prendre les décisions qui s’imposent ».

Nous ferions volontiers un parallèle avec le monde politique français. Parfois il est plus facile pour une gouvernance renouvelée de mener des réformes difficiles. Les Français ont fait le choix de donner leur chance en 2017 à des responsables politiques guidés par un nouvel état d’esprit, faute de pouvoir renouveler leur confiance à ceux qui n’avaient pas réussi à réformer la France au cours des dernières années.

Il ne s’agit pas de stigmatiser ceux qui ont actuellement les rênes du pouvoir et ce, d’autant qu’il est toujours difficile pour un dirigeant qui s’est engagé de bonne foi dans une stratégie, d’en reconnaître l’échec et d’aller dans une autre direction.

Et comment allez-vous procéder ?


Le bureau d’EQUISTRATIS a décidé de travailler en collaboration avec des socio-professionnels sur un cadre programmatique. Nous mettrons ensuite au point une démarche  d’accompagnement des socio-professionnels qui auraient cette volonté d’engagement.

Sans aller jusqu’à s’approprier les objectifs d’En Marche qui visait la moralisation et l’éthique en politique, les candidats soutenus par EQUISTRATIS devront être dans un état d’esprit similaire avec la volonté d’apporter une compétence utile à la filière.

C’est ainsi qu’EQUISTRATIS pourra soutenir tel ou tel candidat déjà élu et/ou appartenant à des associations nationales ou régionales représentatives.


Avez-vous des profils en vue ?

Les candidats devront évidemment être en accord avec notre cadre programmatique et les résultats de nos travaux ce qui leur donnera des points d’appui pour engager leur mandat.

Nous sommes conscients de l’investissement personnel que devront faire les candidats et c’est pourquoi nous veillerons à ce qu’ils puissent s’appuyer sur la capacité d’analyse et de proposition d’Equistratis.

Notre priorité sera la compétence des candidats tout comme leur ouverture à des sujets tels que la transparence, le rapport à la clientèle et donc au jeu… .

EQUISTRATIS soutiendra des socio-professionnels aux prochaines élections

Articles Récents